Err

Paiement Sécurisé
Cb, visa, mastercard, paypal
Livraison rapide
Livraison gratuite dès 69 €
Contactez-nous
06 30 47 39 72
Fidélité / parrainage
Tous vos avantages ici

Antivols SRA, sont-ils vraiment efficaces ? Notre Avis

Antivols SRA, sont-ils vraiment efficaces ? Notre Avis Bonjour à tous,

aujourd'hui nous allons tenter de répondre à cette question que l'on nous pose régulièrement :

Les antivols SRA pour motos et scooters sont-ils efficaces en cas de tentative de vol ?

En d'autres termes, résistent-ils efficacement aux outils de coupe ?Antivols SRA : sont-ils vraiment efficaces contre le sciage ?

Il est légitime de se poser la question, notamment dans les cas suivants :

- lorsqu'on souscrit à une assurance vol pour sa moto ou son scooter, l'assureur requière désormais l'utilisation d'un antivol SRA. C'est un achat tout de même coûteux (entre 40 et 200€ selon les modèles) que l'on n'anticipe pas toujours dans son budget. On est donc en droit de se demander s'il sert à quelque chose.

- on achète une moto et l'on souhaite naturellement l'équiper d'un antivol ultra résistant, voir le plus résistant. On se tourne alors vers les antivols homologués qui pour les modèles les plus chers peuvent coûter jusqu'à 200€.  A ce prix-là on peut s'interroger sur le niveau de résistance du dispositif, résiste-t-il plus efficacement encore qu'un modèle à 100€ ?

- on souhaite faire assurer son vélo électrique ou son quad contre le vol, désormais là aussi l'assureur demandera probablement la factured'achat d'un dispositif homologué. Transporter un antivol SRA sur un vélo électrique ou pas, ce n'est pas une mince affaire. Quant au quad, seules les chaînes ou presque sont compatibles, ce n'est pas le type de dispositifs le moins cher, ni le moins lourd à transporter. Alors est-ce que l'antivol homologué, qu'on va nous contraindre à acheter et à transporter, est efficace ?


L'avis de l'équipe

A ce jour, il faut savoir qu'aucun des antivols SRA actuellement disponibles sur le marché n'est inviolable.
Certains outils de coupe comme la disqueuse sont capables de venir à bout des antivols U les plus solides et des chaînes en acier cémenté les plus épaisses.

Mais alors pourquoi nous faire acheter des dispositifs homologués ? L'objectif n'est pas de rendre votre moto ou votre scooter impossible à voler,
il s'agit plutôt de :
  • dissuader dans 1er temps.
  • en cas de tentative de vol, retarder au maximum l'effet de l'attaque.

La dissuasion

Un modèle homologué, que ce soit un cadenas U, une chaîne ou un bloc disque, répond à des exigences strictes en matière de résistance. Ainsi lorsqu'un modèle non certifié ne résistera que quelques secondes à une attaque à l'aide d'un coupe-boulon ou d'une disqueuse, le modèle homologué, plus lourd et fabriqué à partir de matériaux plus résistant, résistera quelques minutes.

Certes la différence n'est pas énorme de ce point de vue, mais du point d'un vue d'un voleur qui s'apprête à tenter de voler votre moto, le niveau de risque n'est pas le même.
Un antivol SRA, c'est déjà une apparence massive et décourageante pour les voleurs sans expérience.

En cas de tentative de vol, c'est plusieurs minutes de sciage à l'aide d'un outil de coupe, c'est plutôt bruyant, pas très discret, c'est plus de chance de se faire attraper en flagrant délit.

Ainsi, et dans la mesure du possible bien sûr, nous recommandons l'utilisation de 2 dispositifs SRA pour un niveau de dissuasion optimal : l'idéal étant d'utiliser un bloque-disque alarme SRA (ou une alarme) en complément d'un antivol U ou d'une chaine SRA attachée à un solide point d'ancrage.

Une telle configuration dissuadera déjà un grand nombre d'intrépides.


Retarder l'effet de l'attaque

Comme nous avons pu le voir ci-dessus, les modèles certifiés résistent mieux aux attaques brutales. 

Pour couper les 2 côtés de la anse d'un cadenas U homologué (16mm de diamètre chacune), il faut généralement compter 3 à 4 minutes selon les modèles.
Concernant les chaines SRA, comptez entre 4 à 5 minutes pour un modèle dont les maillons feraient 12mm de diamètre.

C'est peu, mais imaginez le niveau de résistance d'un modèle non certifié.

Un antivol SRA est généralement fait d'acier cémenté ou d'acier trempé, l'assurance que quelques minutes de sciage seront nécessaires pour en venir à bout.
Sa serrure offre une protection anti-crochetage et anti-perçage, plus ou moins de qualité selon les modèles, mais qui écartent les risques d'être volé par un "débutant".
Les clé sont enfin de meilleure qualité, et ne permettent pas une duplication dans les enseignes de type "clé minutes", dans le cas où elles seraient volées.

Un modèle non homologué est également fait d'acier, mais non durci : le niveau de résistance au sciage est de fait beaucoup moins élevé.
On comprend alors pourquoi les compagnies d'assurance souhaitent tellement que vous utilisiez un dispositif homologué, disons que c'est moins pire !


Les vidéos

Sur Youtube par exemple, on peut trouver des vidéos qui montrent entre autres dispositifs torturés la découpe d'un antivol U moto agréé SRA.
La plus connue totalise désormais plus de 100000 vues :



Objection votre honneur !
  • on voit clairement que l'appareil utilisé pour réaliser le test est filaire. Selon nous, dans la mesure où il y a peu de chance pour que votre voleur trouve le courant dans la rue, les conditions du test ne sont pas les bonnes. Il aurait fallu réaliser ce test avec un appareil sans fil.
  • la vidéo date de 2011, on peut espérer que des fabricants célèbres comme Abus ou Artago ont fait des progrès depuis, ou même bien sûr le fabricant lui-même du dispositif testé (un U Silver sauf erreur de notre part), Top Block.
2ème exemple, avec cette vidéo postée par la chaîne "On n'est plus des pigeons !" et intitulée "Les antivols servent-ils à quelque chose ?"



On y a cru jusqu'au bout, le type flouté au discours expérimenté, la disqueuse sous le manteau, et pour finir, encore ce câble qui dépasse lors de la coupe, suggérant un branchement sur secteur.
On pourrait aussi vous déconseiller le stationnement à côté d'une prise électrique tant qu'on y est !

Enfin les conditions du tests nous semblent perfectibles, de façon à s'approcher davantage des conditions réelles d'une tentative de vol, en prenant par exemple en compte le niveau de risque estimé par le voleur.
Ici le scooter semble avoir été prêté pour le tournage, un caméraman et un journaliste sont présents lors de la tentative de vol, le vol a lieu de jour dans une zone commerçante.
Dans ce contexte le faux voleur a probablement peu de risque d'être arrêté. Il peut prendre le temps de faire les choses correctement. Mais aurait-il pris autant de risques dans la vraie vie ?


La meilleure configuration pour limiter efficacement les risques de vol 

Pour offrir un niveau de protection à votre moto ou scooter, nous vous recommandons :
  • L'arrimage du 2 roues à un point d'ancrage (poteau, barrière etc) à l'aide d'un cadenas U ou d'une chaine SRA de façon à limiter les déplacements. 
  • L'utilisation en complément d'une alarme à détecteur de mouvement, par exemple du type bloc disque alarme SRA, de façon à faire un maximum de bruit au moindre mouvement suspect.

Besoin d'aide ?


N'hésitez pas à nous contacter par email ou téléphone, notre équipe répond à toutes vos questions du lundi au vendredi de 8h à 19h.

Rédigé le  11 sep. 2018 16:25  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site