Err

Formulaire Portabilité de vos données

En accord avec le Règlement Général de la Protection des Données (RGPD), le droit à la portabilité des informations vous offre la possibilité de récupérer les données que vous nous avez fournies.

Si vous désirez faire valoir votre droit à la portabilité, merci de renseigner le formulaire ci-dessous :
ADRESSE
Antivol-store
Le Rochain
42380 Rozier-Côtes-d'Aurec
TELEPHONE
06 30 47 39 72
Du lundi au vendredi, de 9h à 18h
E-MAIL
[email protected]
Nom *
Prénom *
Téléphone *
E-Mail *
Pièce d'identité *
Je souhaite recevoir mes données personnelles
Qu'est-ce que le droit à la portabilité des données ?
On l'appelle régulièrement le RGPD, il s'agit plus précisément du Règlement Général européen sur la Protection des Données. Ce règlement porte le numéro 2016/679.

C'est le texte de référence qui encadre la protection des données personnelles des individus de l'Union Européenne.
Il renforce et assure les droits des personnes physiques dont les données sont collectées, et précise les obligations des entités qui collectent ces données personnelles.

Le droit à la portabilité des données personnelles fait parti de l'article 20 du règlement.

2 grandes idées à retenir de cet article :

- le droit pour chaque individu de recevoir d'une personne ou d'une entité ses propres données personnelles.
- le droit du transfert direct des données d'une entité à une autre.

Ce droit complète les droits de rectification des données, de limitation, ou encore le droit à l'oubli.

L'objectif principal est bien sûr de sécuriser davantage les données personnelles des individus, mais aussi de stimuler et renforcer la concurrence entre les sociétés de gestion de données.
Comment faire valoir votre droit à la portabilité des données ?
Pour faire valoir vos droits et profitez de la portabilité des données enregistrées sur Antivol-store.com, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessus en précisant le motif de votre demande.

Dès réception de votre demande par nos services, celle-ci sera immédiatement traitée.
Conservez une copie papier de vos démarches
En cas de litige, une preuve de vos démarches pourra vous être demandée, par exemple par la CNIL.
Gardez soigneusement une copie papier de tous les documents justifiant les démarches entreprises.
En savoir plus sur le RGPD
Le RGPD ne permet pas uniquement de demander la portabilité des données personnelles, il offre également la possibilité de faire valoir d'autres droits en complément :

Actualité : Quand Facebook tente de riposter
« Portabilité des données ». L'expression a fait une entrée remarquée dans le domaine numérique : elle représente la possibilité pour un utilisateur d’un réseau social comme Facebook de récupérer ses contacts ou ses contenus comme ses photos pour les transférer vers un autre service. Pour un grand nombre de pouvoirs publics et d’associations, c'est un premier pas pour limiter le pouvoir de plates-formes dominantes. Sous pression, le réseau social de Mark Zuckerberg publie ce mercredi 4 septembre 2019 un Livre blanc sur la question. L'objectif : démontrer que la mise en place de cette portabilité des données soulève des questions aussi bien sur le plan juridique et que technique.

« La portabilibité des données est un des domaines qui est mûr pour qu’émergent de nouvelles règles », rassure Erin Egan, vice-présidente responsable de la protection de la vie privée chez Facebook. 

Facebook cherche à se faire entendre alors que la pression monte : le règlement européen de protection des données (RGPD) impose déjà qu’un utilisateur puisse récupérer les données qu’il a soumises à un réseau social. Avec sa mise à jour de la fonction « téléchargez vos informations », Facebook estime être en conformité avec les textes. Mais ce processus n’est « pas très facile à utiliser et certains préfèreraient un transfert direct vers d’autres services », reconnaît Mme Egan.

Concrètement aujourd'hui, télécharger un fichier lourd avec tout le contenu de ses posts Facebook et ses photos, ce qui techniquement n'est pas toujours facile pour le commun des mortels, ne permet pas vraiment de quitter sereinement le réseau social pour un autre. Pour certains la portabilité n'est pas assez forte, il faudrait inclure le concept de « interopérabilité » qui permettrait de continuer à communiquer avec ses contacts sur d’autres réseaux. « Des régimes plus stricts, incluant l’interopérabilité des données, peuvent être imposés par le biais de régulations de secteurs », propose ainsi un rapport sur « La politique de la concurrence à l’ère numérique » rédigé en mars par des experts de la Commission européenne.

En France, La Quadrature du Net, dans une lettre ouverte publiée fin mai avec 74 autres organisations de défense des libertés sur le Web, a demandé au gouvernement de forcer les grands réseaux à être « interopérables » et à permettre la portabilité des données.

« Nous sommes pour le développement de meilleurs outils de portabilité. Toutefois, il y a peu de consignes claires sur la façon de le faire », argumente Mme Egan. Dans son Livre blanc, Facebook pense ainsi que transférer la liste de ses « amis » vers un autre service peut poser une problématique de respect de la vie privée : « Et si les personnes concernées n'étaient pas d’accord pour se voir transférer sur un autre réseau social par exemple ? » demande Mme Egan. Le texte s’interroge sur la possibilité de demander un genre de « permission » aux contacts transférés.

« Et dans le cas du transfert de photos dans lesquels certains de vos amis apparaissent et sont taggés, donc identifiables ? » questionne également Mme Egan. Facebook a prévu d’ailleurs pour octobre 2019 un prototype d’outils de portabilité des photos dans le cadre du Data Transfer Project (DTP), réunissant Google, Apple et d’autres plates-formes.

Un autre point important est ensuite soulevé : « Comment remonter jusqu'au responsable en cas d’usage problématique, par un service concurrent, des données transférées ? » Rappelez-vous la polémique de Cambridge Analytica, on reprocha à Facebook d’avoir laissé des données personnelles être transférées vers des tiers, sans contrôle.

Des questions qui ne convaincront pas la Quadrature du Net : « Voir Facebook donner des leçons sur la vie privée, c’est ironique… L’interopérabilité, c’est justement l’idée que les gens puissent contrôler quelles données ils affichent et sur quel réseau social", explique Martin Drago.

En conclusion, on pourra retenir que le volontarisme affiché de Facebook sur la portabilité des données est en tout cas un signe que les débats sur ce thème vont s’animer dans un futur proche.